Voyage au Népal : préparez votre séjour

0

Longtemps resté fermé au tourisme, surnommé « Royaume Ermitage », le Népal est aujourd’hui un pays qui attire de plus en plus les touristes aventuriers à la recherche de vraies découvertes et notamment les amateurs de montagne.

Pourquoi partir au Népal ?

Le Népal est un petit pays riche en légendes et en histoires, que l’on peut découvrir à moins de 10h de vol de Paris. Niché entre la Chine et l’Inde, il renferme les traces de nombreuses ethnies, qui l’ont traversé et peuplé à travers les âges, le marquant à jamais.

Mais au-delà de cette culture riche et diversifiée, ce sont avant tout les montagnes qui attirent les amateurs de trekking dans la mythique chaine de l’Himalaya, et notamment le Mont Everest, culminant à 8 848 mètres d’altitude, le point le plus haut du globe.

A ce jour, 14 000 alpinistes ont déjà tentés son ascension, et seulement 4000 l’on réussit. S’il n’est pas dans votre objectif de planter votre drapeau au sommet du Monde, vous devriez toutefois être tenté par une « petite » randonnée sur ses flancs, accompagné d’un porteur sherpa et d’un guide. Vous pouvez aussi vous rendre à Solu Khumbu, où se trouve le camp de base (situé à 5340m d’altitude). La zone est particulièrement bien organisée pour ce genre d’activités et vous n’aurez aucun mal à trouver un groupe à rejoindre pour admirer le sommet légendaire.

Comment se préparer ?

En fonction de ce que vous souhaitez y faire, choisissez bien votre saison pour partir en voyage au Népal. D’octobre à mai, le pays est plutôt sec, mais les températures peuvent facilement avoisiner les 30°C. De juin à septembre, en revanche, il s’agit d’une saison très humide. Evitez globalement de partir entre mai et juin, à une période ou la chaleur est étouffante et les sols boueux.

Vous devez obligatoirement disposer d’un visa pour faire un voyage au Népal, alors prenez vos précautions et vérifiez la validité de tous vos papiers avant le départ. Pensez également à vérifier sur le site de l’ambassade la situation géopolitique et les conseils pour la période de séjour choisie. Si vous souhaitez grimper, vous devez également vous faire établir, sur place, un permis de trekking (comptez entre 10€ et 100 € pour une validité d’une semaine).

Pensez également à vérifier vos vaccins, notamment pour les maladies transmissibles via les moustiques et prévoyez une trousse de secours conséquente pour vous soigner contre les petites blessures, les intoxications alimentaires qui peuvent survenir, les coups de soleil, le mal d’altitude, etc.

Enfin, n’oubliez pas votre matériel pour le trek : de bonnes chaussures de marches, de grandes chaussettes de randonnée, des vêtements chauds et de pluie, des gants, un bonnet… Ainsi qu’un bon appareil photo pour immortaliser vos exploits !

No comments

A lire sur Mountain Spirit

veste d'alpinisme

Bien choisir sa veste d’alpinisme

Avant de partir à l’assaut des plus hauts sommets d’Europe ou du monde, il est temps de s’équiper du matériel le plus adapté à vos projets. ...