5 conseils pour une bonne préparation physique avant un trek

0
trek préparation

Foncier, force, souplesse, mental : découvrez ici les leviers qui vous permettront d’être prêt le jour J avec une préparation complète.

Choisir une préparation physique adaptée

Avant tout, la préparation physique doit être adaptée au niveau de difficulté du trek. Mieux vaut trouver le parcours facile que l’inverse. Le trek étant un sport d’endurance, c’est ce qu’il faut travailler. Vélo, natation, course à pied sont autant d’activités qui conviennent pour se préparer à un trek. Pour autant, rien ne vaut la marche ! Comptez environ 5 à 6h de marche le week-end, avec port d’un sac à dos de 5 à 10 kg.

Travailler endurance et force

La bonne forme physique se caractérise d’abord par l’endurance cardio-respiratoire. Elle détermine la capacité de l’organisme à oxygéner le sang. C’est la condition d’un bon fonctionnement des muscles. L’endurance musculaire conditionne leur capacité à répéter un mouvement sans fatigue excessive ou blessure. Pour développer l’endurance cardio-respiratoire et musculaire, débutez votre préparation au moins deux mois avant le trek.

Travailler aussi la souplesse

Pour la marche, il n’y a pas que l’endurance et la force qui comptent. La souplesse est aussi indispensable et vous permettra de mieux apprécier votre trek. On peut améliorer la flexibilité des articulations par l’entraînement, en pratiquant le stretching.

Penser à la récupération

Pas question d’arriver à la veille de son trek complètement épuisé ! Question de bon sens : l’entraînement, pour nécessaire qu’il soit, ne doit pas conduire à des blessures qui, mal ou pas soignées, vous empêcheraient d’effectuer votre trek. C’est pourquoi l’entraînement doit être progressif, bien dosé et ménager des périodes de récupération régulières.

Ne pas négliger la préparation mentale

On ne pense souvent qu’au physique, mais le mental intervient pour une large part. Il est indispensable de se préparer psychologiquement à accepter les imprévus et à la gérer. Le mental joue un rôle prépondérant quand apparaissent les premières douleurs, en permettant de les surmonter. Se fixer des objectifs réalisables et gérer son corps durant l’entraînement constituent une bonne préparation mentale.

No comments

A lire sur Mountain Spirit

Doudoune : duvet VS synthétique

On le sait depuis un bout de temps déjà : la doudoune est l’élément indispensable à avoir parmi ses vêtements techniques. Que ce soit en ...